Corsaires et Marins de la Royale

Les marins pendant les guerres de course
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un flibustier français dans la Mer des Antilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Francois Lespinasse

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Un flibustier français dans la Mer des Antilles   Mar 21 Mar - 21:49

Un flibustier français dans la mer des Antilles - Anonyme - Présenté par Jean-Pierre Moreau - .Ed. Petite bibliothèque Payot /Voyageurs. 2002.

Texte anonyme découvert à Carpentras et paru en 1982.
Titre original : Relation d'un voyage infortuné fait aux Indes Occidentales par le capitaine Fleury, avec la description de quelques îles qu'on y rencontre, recueillie par l'un de ceux de la Compagnie qui fît le voyage.

Annoté et commenté par J-P Moreau, historien-archéologue spécialiste de la Flibuste et "découvreur" des manuscrits de "l'Anonyme de Carpentras", lesdits manuscrits étant restés plus de trois siècles enfouis dans la bibliothèque épiscopale Inguimbertine de Carpentras.
C'est un document important car nous avons peu d'écrits des flibustiers eux-mêmes, leurs entreprises étant pour la plupart tenues secrètes, beaucoup d'argent entrant en jeu, et étant d'ordre privé.

C'est aussi un document majeur de par son antériorité (écrit entre 1623 et 1640 pour un fait déroulé entre 1618 et 1620) aux écrits d'Oexmelin (1686 puis ajouts postérieurs).

En cet âge d'or de la Flibuste on n'avait, par exemple, encore aucune vision de colonisation des Petites Antilles, ainsi la "Martinicque" et Sainte-Lucie n'étaient que des îles peuplées des fameux indiens Caraïbes, très vite décimés et dont il ne reste aujourd'hui que quelques mots ainsi que deux proçédés : le boucanage et le hamac. A titre d'exemples, les mots hamac, boucan, barbecue (barbacoa) et ouragan (ouracano) sont dérivés de dialectes Caraïbes, caraïbe étant un titre désignant les membres des tribus ayant atteint le statut d'homme (enfant, homme/caraïbe, chef/caçique).
Outre son interêt historique, ce document présente un intérêt ethnologique certain.
En effet le narrateur et les membres de l'expédition ayant dû séjourner une dizaine de mois chez les caraïbes de Martinique, ce d'une part pour se remettre des effets de la famine et des maladies du voyage, et d'autre part pour renflouer leur bâtiment, en profitant pour préparer la suite de leur course aux richesses espagnoles.
Durant ces dix mois le narrateur, que l'on peut tenir pour assez objectif, décrit exhaustivement vie et moeurs des caraïbes parmi lesquels il vit. Outre ces écrits, se trouve un glossaire de termes caraïbes.
Lesdits indiens étant disparus, il y a donc là ample matière à étudier ...
Enfin l'intégrité du texte est en français classique, donc la syntaxe, certaines tournures de phrases, peuvent être déroutantes pour le profane. Celà dit il y a aussi un glossaire de termes anciens et de navigation.
Notez aussi la françisation de la toponymie : Pernambuco (Brésil) devenant Fernambourg, Santiago devenant Saint-Iague, Mona devenant La Monne ou Nevis devenant Nieves.
Bref ce livre est pour moi une référence...c'est le texte le plus ancien que l'on tienne d'un flibustier-même.

Notez qu'un livre de J-P Moreau, cette fois-çi entièrement de son fait, est à paraître cette année et portera le titre de Pirates.
Le site du "Diable Volant" décrit cet ouvrage à paraître comme une référence majeure de la décennie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un flibustier français dans la Mer des Antilles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La langue française dans le monde
» Devoir Geographie: Les territoires français dans le monde
» Grenouilles dans les Alpes Françaises
» Premier symposium français sur saint Joseph
» Mots latins toujours utilisés en français. (Partie 2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corsaires et Marins de la Royale :: Bibliographie-
Sauter vers: